Two E-SAC EAMAC course participants reflect on their course experience / Deux participants au cours E-SAC EAMAC partagent leur expérience

Two E-SAC EAMAC course participants reflect on their course experience / Deux participants au cours E-SAC EAMAC partagent leur expérience

The African School of Meteorology and Civil Aviation (EAMAC) in cooperation with the European Organization for the Exploitation of Meteorological Satellites (EUMETSAT) organised a training for the benefit of the users of the African meteorological community. A face-to-face course was held at EAMAC, Niamey, 2-6 December 2019.

The objective of this course on Basic Satellite Applications in Meteorology is to optimize the use of meteorological satellite data and to increase the knowledge and skills of weather trainers and forecasters, thereby contributing to the continuous improvement of forecasts.

We met with two course participants in Niamey, Ms Gaëlla-Bentricia BITSOUMANI-NGOUAYA,a general forecaster in Brazzaville, Republic of Congo, and Mr Gael Tchigmo Tchapda, a meteorological observer in Douala, Cameroon.

They both have enjoyed the week in Niamey, and feel that even with the preceding three weeks online phase, the time in Niamey feels short to learn deeply about the topics. For both participants the online phase was challenging due to many other work duties and task, and they recommend considering allowing more time to the classroom phase. M. Tchapda particularly stressed the fact that some participants may come with less basic meteorological education and they need more time for catching up.

Working with McIDAS-V and independently manipulating the data with it has been rewarding experience for both our participants. Even if there may be technical challenges, having a possibility to work on the initial data instead of ready images is quite motivating.

Our participants are happy for this opportunity to join this course, and hope the contact points for training and support will be easy to reach.

We thank our participants for this interview!


L’Ecole Africaine de la Météorologie et de l’Aviation Civile (EAMAC) en collaboration avec l’Organisation Européenne pour l’Exploitation de Satellites Météorologiques (EUMETSAT) organisent chaque année une formation sur les Applications de Météorologie Satellitaires au profit des utilisateurs des données et produits d´EUMETSAT de la communauté météorologique francophone d´Afrique. Cette formation est organisée en deux phase, à savoir une phase en ligne et une phase présentielle. La phase présentielle a eu lieu en cette année 2019 à l’EAMAC à Niamey du 2 au 6 décembre 2019.

L’objectif de ce cours sur les Applications Satellitaires de base en météorologie est d’optimiser l’utilisation des données des satellites météorologiques et d’accroître les connaissances et les compétences des formateurs et prévisionnistes météorologiques, contribuant ainsi à l’amélioration continue des prévisions.

Nous avons interviewé deux participants à Niamey, Mme Gaëlla-Bentricia BITSOUMANI-NGOUAYA, prévisionniste à Brazzaville, en République du Congo, et M. Gael Tchigmo TCHAPDA, observateur météorologique aéronautique à Douala, au Cameroun.

Ils ont tous les deux apprécié la semaine de formation passée à Niamey et estiment que, malgré les trois semaines de formation en ligne comme prérequis à la phase présentielle, la période d´une semaine pour la phase présentielle reste insuffisante pour se familiariser avec les sujets abordés. Pour les deux participants, la phase en ligne était difficile en raison de nombreuses autres tâches en travail, et ils recommandent de prévoir plus de temps pour la phase en classe. M. Tchapda a particulièrement insisté sur le fait que certains participants peuvent venir avec une éducation météorologique de base moins profonde et qu’ils ont besoin de plus de temps pour se rattraper.

Travailler avec McIDAS-V et manipuler les données de manière indépendante a été une expérience enrichissante pour nos deux participants. Même s’il peut y avoir des problèmes techniques, avoir la possibilité de travailler sur les données initiales au lieu d’images prédéfinis est très motivant.

Nos participants sont heureux de pouvoir participer à ce cours et espèrent que les points de contact pour la formation et le soutien seront faciles à atteindre aussi après le cours. Nous remercions nos participants pour cette interview!

Madalina Ungur

Madalina Ungur